• Les débats, ça commence demain

    Débat, pas débat ? Après moult tergiversations, Ségolène a décidé d'y aller.

    Moi, je me suis précipitée sur mon décodeur à disque dur pour enregistrer la performance ; parce que la chaîne parlementaire, il faut déjà la trouver dans le foisonnement des bouquets numériques et puis, en passant rapidement dessus, par hasard, et voyant les pupitres alignés et les personnages, l'œil torve et la mine grave, dérouler un discours soporifique, il est fort probable que j'aurais zappé en pestant contre l'inanité des discours politiques.
    Sans me rendre compte, qu'il s'agissait des primaires du parti socialiste ; vous savez le grand remue-méninges, la confrontation des idées et des hommes (et femmes, bien sûr, mais c'est une expression), la parole aux militants... .

    Ne soyons pas mauvaise langue, je vais regarder et après je pourrai commenter ; entre nous, sans faire de mauvais esprit : les pupitres alignés (à part celui du milieu en retrait de 30cm), l'exposition des idées de chacun sans confrontation, l'ultra sobriété du décor, l'encadrement très strict de la performance, ne présagent rien de bon (pas dans les idées, j'ose l'espérer) mais au moins dans la capacité des militants à choisir le plus charismatique (car il y a les idées, certes ; mais celui qui sera désigné est censé suivre le programme du parti) et le plus à même de tenir face à la droite au cours du traditionnel débat entre les deux tours.

    A noter, pour ce que j'ai déjà vu, que Fabius se débrouille plutôt bien dans ce genre d'exercice ; en revanche, gros doutes en ce qui concerne la favorite des sondages et des sondeurs (pour les sondés, on ne sait jamais, ça dépend de la formulation de la question).

    June D.


  • Commentaires

    1
    Lundi 16 Octobre 2006 à 12:27
    Bon courage, June
    Royal hésitait ? Et tandis que la sempiternelle ritournelle du bipartisme envahit la presse, que des voix se font entendre pour dire leur lassitude face à cette mascarade, Sarkozy a l'air de s'en prendre plein la face et Ségolène est donnée gagnante dans tous les cas de figure au second tour par un sondage TNS-Sofres (on sait ce que ça vaut). Fatiguée, je passerai lire tes commentaires demain. Bonne journée.
    2
    June D
    Lundi 16 Octobre 2006 à 12:36
    Elle a peur
    Et force est de constater que pour le moment, elle n'a pas l'air très douée ni très à l'aise sur l'estrade. On n'est pas à l'école, mais je crois qu'elle préfèrerait réciter une leçon bien apprise. Un peu besogneuse la Royal.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :